Support us

La vie à l’hôpital de jour au centre des grands brûlés de l’Hôpital Militaire Reine Astrid.

Texte: Luc Verept, RN, Administrateur Délégué asbl Pinocchio

Le développement et la création des hôpitaux de jours font  partie des soins de santé modernes d’une façon incontestable. Au sein de l’Hôpital de jour du Centre des brulés de l’HMRA (ODC BU) le personnel soignant  s’occupe des soins  douloureux suite à une brûlure et accueille les patients qui sont  programmés pour une petite intervention chirurgicale en salle d’opération.

Dès  le premier contact dans le sas d’admission, la philosophie du trajet  de soins en ODC est respectée. Il y a une différence importante entre la réaction d’un bébé de quelques mois  qui comprendra à peine ce qui lui arrive et un adolescent qui s’inquiète de son « look » ou qui présentera des angoisses sévères. L’aspect «feel good» de l’enfant est très important: les parents peuvent rester auprès de l’enfant pendant les soins, ils reçoivent un maximum d’informations et tout est mis en œuvre pour que l’enfant n’ait pas mal.

En ODC toute l’équipe  s’efforce d’accueillir l’enfant avec ses parents dans une atmosphère calme. L’équipe est composée de 3 infirmiers et d’un anesthésiste. En fonction des besoins, l’équipe appelle un chirurgien, un psychologue, l’assistant social. En principe la première intervention en ODC BU se fera sous anesthésie ou sédation profonde ce qui nous permettra de bien nettoyer  la plaie et de la soigner d’une façon adéquate. L’intention est toujours  de réduire progressivement l’anesthésie pendant les soins et finalement ils pourront se faire sans grands problèmes en consultation.

Nous estimons que l’Hospitalisation de jour est un choix rationnel où  toutes les personnes concernées sont bénéficiaires. Les enfants soignés ne sont pas considérés comme de petits adultes. Ensemble avec ses parents ils forment une entité. C’est notre devoir de créer un environnement serein afin de réduire au maximum la douleur et le stress et éviter l’angoisse du traitement.